Lingerie, Dessous et Sous-Vêtements de Marque.

Aubade, Chantal Thomass, Lise Charmel, Tendances

Habillons-nous pin-up !

Les maillots de bain et les corps dévêtus ne sont pas encore d’actualité. Malheureusement. Alors chacun y va de sa méthode pour se motiver et garder la forme. Personnellement, je n’ai pas encore trouvé meilleur remède que le chocolat, sous TOUTES ses formes. Mais il y a fort à parier que ces jolies demoiselles réchauffent quelques cœurs, le vôtre peut être ?

pin-up 1

Petit historique de la pin-up

DRIBEN_img_16Dès le milieu du 19ème siècle les premières images érotiques commencent à circuler avec l’apparition de la photographie, même si ce trafic est alors illégal. Mais c’est véritablement au début des années 20 que l’imagerie des pin-up se développe  avec les fameux «pulp magazines», ou communément appelés «pulp fictions ». Il s’agissait de parution sur des papiers d’assez mauvaises qualités fait avec des fibres de bois grossières (les «woodpulp») qui traitaient de sujets divers : fantastique, érotisme, détective etc. Les pin-up y sont fréquemment publiées en représentation du nouveau visage de la femme libérée. Elles y apparaissent sensuelles, sophistiquées, érotiques, espiègles ou fatales. Dans les années 30 Alberto Vargas se fait connaitre avec ses peintures de pin-up à l’aérographe pour différents magazines. Les militaires lors de la seconde guerre mondiale emportaient avec eux des photos de pin-up qu’ils s’échangeaient. Le public devint également de plus en plus friand de ses demoiselles coquettes que l’on retrouvait partout : cartes postales, calendriers…

Âge d’or et nouvel objet de fantasmePinup-Cola-Final

Les années 50 voient se dessiner un nouvel élan, ces jolies nymphes se démocratisent. Coca-cola les utilisent pour leurs publicités, et bientôt des magazines en feront une figure incontournable. Playboy dirigé par Hugh Hefner en précurseur bien connu, sacralise Marilyn Monroe dès son premier numéro, puis suivent Jayne Mansfield ou encore la charismatique Bettie Page. Issues tout droit de l’imaginaire masculin, elles sont sources de fantasme. Le film Cabaret avec Lisa Minelli met scène une jeune femme qui allie une sexualité libérée faussement assumée au style pin-up très codifié.playboy-numero-1-marilyn-monroe-etait-la

Sexy sans être vulgaires, elles sont aussi appréciées des femmes qui peuvent s’identifier à ces « girl next door » laissant malencontreusement tomber leur culotte. Tantôt candides, tantôt ensorcelantes, elles s’appuient de suggestion. Le stylisme des pin-up tend à évoluer avec les années, s’appuyant sur les mœurs sociales. Le magazine Lui publie chaque moi une pin-up dessinée par Aslan, et ce jusqu’en 1981.alain-aslan-pin-up

Le développement des films et images pornographiques laissera tomber aux oubliettes ces corps à la nudité suggéré en faveur d’une anatomie explicite.

Renouveau du charme retro

Est-ce dû à une lassitude face à une sexualité surexposée ne laissant plus aucune place à l’imagination ?  Dans tous les cas, un regain d’intérêt se développe depuis les années 2000 pour cette esthétique. Le néo burlesque s’est rapproprié ces naïades, notamment dans l’univers fétichiste où le raffinement côtoie l’esprit de domination et les codes de la grande époque des cabarets. La star et show-girl Dita Van Teese  en est devenue l’égérie. Tout comme Bettie Page, elle arbore cette chevelure corbeau et ce teint diaphane, à mi-chemin entre la culture baroque et gothique. lingerie-pin-up

Le croisement des genres se fait aussi au travers de la culture punk. Les célèbres Suicide Girl ont contribué à populariser l’influence pin-up en démontrant qu’il s’accorde avec n’importe quel style. Elles proposent une vision alternative de la beauté standard, de la poupée siliconée aux mensurations irréelles.suicide_girl_by_sabiendemonia-d5q24tx

En chanson, les artistes Amy Winehouse et Lana Del Rey se réapproprie à leur sauce le vestiaire des années 50. Au cinéma, la série Mad Men met à l’honneur ses femmes à la sensualité mystérieuse, et au charme troublant.

Las de n’avoir plus matière à fantasmer, nombreux sont ceux et celles qui se tournent désormais vers cet univers onirique, presque mélancolique d’une époque que nous n’avons jamais connu.

Envie de copier leur style ?

La lingerie Lise Charmel présente des collections aux allures retro-baroque, les culottes hautes, les serre-taille et les dentelles se mêlent ainsi pour un rendu précieux irrésistible. Cet hiver, le vert émeraude est à l’honneur ! Chantal Thomass propose des lignes de sous-vêtements aux nettes influences burlesques. Sexy, glamour et suggestif, venez donc découvrir son imaginaire foisonnant. Les femmes fatales, les joueuses ou les curieuses trouveront leur bonheur avec la crazy collection de la marque Aubade qui rassemble tous les codes du célèbre cabaret parisien.

[slideshow_deploy id=’2176′]

 Et beaucoup d’autres collections aux influences pin-up irrésistibles vous attendent sur mesdessous.fr !

Julie L.

 

Articles de Lingerie Associés :

Laisser un commentaire

Article écrit par: Julie MesDessous